Les deux types de micros-cravates

On a souvent tendance à choisir un micro-cravate en fonction de sa taille plutôt que de sa performance. Or, la plupart des modèles récents sont tous assez petits pour être dissimulés facilement, ce qui revient à remettre en question le critère de la taille dans le choix de son micro-cravate. De ce fait, il est beaucoup plus pertinent de se concentrer sur les autres propriétés du micro, comme sa marque, sa portée effective ou encore sa directivité.

Nous pouvons classer les micros-cravates en deux principales catégories :

  • les micros cardioïdes qui captent essentiellement les sources sonores localisées face à leur diaphragme, rejetant ainsi toute autre source située à l’arrière ;
  • et les micros omnidirectionnels qui captent toutes les sources situées autour du diaphragme, quelle que soit leur distance, prenant donc tous les sons de manière uniforme.

La meilleure façon de différencier ces deux groupes de micros-cravates consiste à simplement écouter le son mais aussi la différence de taille. Les micros-cravates omnidirectionnels présenteront une légère réduction du signal sonore, mais conserveront leur qualité tonale globale même s’ils viennent à être placés à une distance plus conséquente. Ils ont une taille bien inférieure aux micros –cravates omni. Notons que certains micros-cravates cardioïdes peuvent isoler intelligemment l’arrière-plan et privilégient la plage fréquentielle de la voix, ce qui donnera une qualité sonore remarquable. Revers de la médaille : ces micros sont beaucoup moins sensibles et doivent être calés plus haut sur la poitrine pour capter pleinement la voix mais aussi beaucoup plus gros.

Bien choisir son micro-cravate

Nous avons vu que les micros-cravates constituent un allié incontournable pour capter la voix lors d’une interview, d’une conférence ou d’une réunion. Et ce choix est motivé par plusieurs raisons, dont la discrétion des micros-cravates et la qualité sonore (les micros-cravates sont dynamiques, sauf exception), mais comment choisir un bon micro-cravate ?

Il vous suffit de considérer les trois critères suivants pour éviter de vous tromper :

  • Votre budget : même si les micros-cravates sont assez bon marché (rarement au-dessus de la barre de 400 euros pour le haut de gamme), vous verrez que quelques euros de plus seront synonymes de qualité.
  • Un micro filaire ou sans fil : en règle générale, les micros-cravates avec fil sont toujours moins chers que les dispositifs sans fil (HF pour les intimes).
  • La source d’enregistrement : un enregistreur numérique portable ? un smartphone ? une caméra ? Vérifiez la connectique d’entrée de votre appareil d’enregistrement, et assurez-vous que votre micro-cravate puisse s’y connecter. Si vous avez un doute, demandez aux techniciens d’A4audio.