Fondé par le Dr. Karl Schoeps en 1948, Schoeps est un manufacturier allemand dont le siège est sis à Durlach, Karlsruhe. Spécialisé dans les micros, la firme allemande réalise son premier microphone à condensateur, le CMV 50/2. Il s’agit d’un capteur doté d’un corps et d’une capsule fixes mesurant au total 13 pouces de haut et 3 pouces de diamètre. Couronnés de succès dans l'industrie cinématographique, les micros Schoeps se démocratisent dans les années 70 auprès des radiodiffuseurs français, plus de la moitié de leur production étant exportée dans l’Hexagone.

Une marque synonyme de qualité sonore
Aujourd'hui, la marque Schoeps est synonyme de tant d'excellence qu’elle est considérée comme la référence dans la production du son. La transparence sonore des micros estampillés Schoeps a toujours été au centre des priorités de l’entreprise allemande. Il n’est donc pas surprenant que Schoeps compte de nombreux adeptes tant dans la musique classique que dans le son pour le cinéma et la télé.
Pour l’anecdote, en 1998, Schoeps a passé plus d’un demi-siècle à concevoir, développer et commercialiser des micros à condensateur. Ainsi, comme toute société créatrice d’innovation, la firme allemande a mis du temps à mettre au point ses produits et à définir son objectif.

Dans la période d’après-guerre, la vie économique en Allemagne visait principalement à reconstruire une économie dévastée et à assurer la subsistance de l’employeur et de l’employé. En juin 1948, l’entreprise familiale Schalltechnik a été fondée par le Docteur Karl Schoeps (né en 1906). Son premier employé était l’ingénieur Wilhelm Küsters (né en 1910). Tous deux étaient diplômés en ingénierie de la communication à l'université de Karlsruhe. Le logo de la société, qui date de cette époque, symbolise l’intérêt commun qui unit les deux hommes : les ondes sonores (le "Schall" de "Schalltechnik") superposées au grand "T" de "Technik" (technologie). La similitude de ce logo avec celle d'une société préexistante appelée Tungsram a rendu nécessaire de le modifier à la fin des années 50 pour lui donner la forme actuelle, avec les coins supérieurs biseautés du "T.".
A ses débuts, alors que M. Schoeps était le directeur et le directeur commercial de la société, Küsters était le responsable de la technologie et de la production. Cependant, à mesure que l’état de santé de son supérieur se détériorait, le Dr Küsters a commencé à chercher quelqu'un pour l'aider. Il a eu la chance de retrouver Jörg Wuttke, qui a rejoint la société en 1970. Wuttke avait étudié et aidé l'inventeur du microphone à "fusil à sonde", le professeur Kurtze, qui enseignait à l'université de Karlsruhe. Jörg Wuttke avait espéré acquérir une expérience pratique et obtenir un doctorat par la suite, mais le destin en a décidé autrement.
A la fin de 1971, le Dr Küsters est décédé et Jörg Wuttke a repris ses fonctions. Avec ses collègues, il a lancé la célèbre série Colette en 1973. En 1978, la GmbH a été fondée. En 1980, le fils du Dr Schoeps, Ulrich Schoeps, a rejoint la société de son père. Les employés et les clients y voient alors un signe encourageant qui puisse faire perpétuer l’aspect familial de l’entreprise. Le Dr Schoeps avait alors déjà 74 ans, et on se demandait qui le remplacerait lorsqu'il prendrait sa retraite. Ulrich Schoeps a d'abord travaillé dans les secteurs administratif et juridique. Puis, en 1986, il est devenu deuxième directeur, son père demeurant premier directeur. À la fin de 1993, le Dr Schoeps, qui entrait encore dans la société tous les jours, décéda et son fils, Ulrich, prit la tête de la société. En 1997, Jörg Wuttke est devenu le deuxième actionnaire de la GmbH, rejoignant Ulrich Schoeps.